Les 9 relations au Temps

La manière dont nous concevons le monde dicte notre relation au temps. Chaque caractère n’accorde pas la même valeur à la durée des échanges. Comment chacun des caractères gère t’il le temps ?

Dans la série « Les 9 clés de la Personnalité » article 19/41

Les 9 Relations du Temps. Le Temps est relatif. Il a donc une signification spécifique pour chaque caractère. Il peut-être linéaire ou dilaté. A l’image d’un seau on peu le remplir de cailloux, de pierres, de sable ou de liquide.

    1. Délégation

Le pouvoir du Meneur est de s’appuyer sur la force de ceux qui l’entourent et de l’utiliser. Il sait déléguer pour se concentrer sur l’essentiel. Toute sa force repose dans sa capacité de déléguer habilement. Il définit l’objectif, dit ce qu’il faut faire, répartit les tâches dans la conduite de son projet et s’assure de leur exécution.


La tortue, l’éléphant et l’hippopotame

Ce jour-là Kulu, Tortue aux mille-idées après avoir observé les gros animaux de son entourage, dit à NJOK l’Eléphant : «Tu es plus gros que moi ; crois-tu être aussi plus fort ?»

« Mais certainement », lui répondit Eléphant.

Tortue reprit : «Si tu es plus fort que moi, nous allons tirer ensemble une corde, chacun par un bout.»

Elle trouva aussitôt une grosse liane dont elle attacha un bout à la trompe d’Eléphant en lui recommandant de ne tirer que lorsqu’il aurait entendu le signal : «Tire ! Alors tire là- dessus», Kulu-Tortue quitta le sommet de la colline et descendit le versant, l’autre bout de la liane à la main.

Au bord d’un fleuve qui coulait par là, elle trouva NGOUBI-Hippopotame qui se chauffait au soleil. Elle lui dit ; «Hippopotame, tu es plus gros que moi, crois-tu être aussi plus fort ?»

«Ah Tortue, s’indigna l’hippopotame, essaierais-tu de te moquer de moi ? Ote toi vite de ma vue, Irrespectueuse petite bête !»

Mais Tortue reprit : «Nous allons mesurer en tirant une corde. Tu te placeras ici au bas de la colline ; moi je monterais au sommet. Quand tu entendras le signal : «Tire ! Alors tu pourras tirer.» Si tu réussis à m’entrainer au pied de la colline, je te reconnaîtrais plus fort. «Puisque tu as une liane en main, Tortue, Commençons tout de suite», conclut l’Hippopotame.

Aussitôt la Tortue lui passa le bout de la liane autour des crocs et s’éloigna vers le sommet de la colline. Lorsqu’elle fut arrivée à une position suffisamment stratégique, pour se tenir hors de la vue des deux pachydermes tout en les ayant à l’œil, elle se dissimula sous un tronc d’arbre mort et de façon bien nette, cria son signal : «Tire !»

NJOK-Eléphant et NGOUBI-Hippopotame se livrèrent une lutte des plus violentes. De toute la force de leurs muscles, ils tirèrent, et, deux jours et deux nuits, la liane resta fermement tendue sans que l’un réussisse à entraîner l’autre. Ce ne fut qu’en les voyant complètement épuisés que Tortue daigna mettre fin à son spectacle. «Arrête !» leur cria t’elle.

Elle monta trouver Eléphant et lui déclara «Ne t’avais-je pas prévenu que j’étais au moins aussi fort que toi ? Voici tu n’as même pas pu me faire bouger.» Elle descendit ensuite auprès de NGOUBI- Hippopotame : «Es-tu enfin convaincu que je suis aussi forte que toi ?» lui dit-elle…

Depuis ce jour, Eléphant et Hippopotame ne parlent de KULU-Tortue qu’avec révérence.

Emmanuel Soundjock , Conte du Cameroun

    2. Le Rituel

L’éleveur aime exercer des tâches qu’il maîtrise complètement. Il exécute avec grande rigueur et discipline sans discuter. Il aime les processus répétitifs qui le rassurent et tel le métronome, il les déroule inlassablement avec la même régularité ce qui en fait un excellent exécutant.


Le courage des saumons

Dès leur naissance, ils quittent le ruisseau natal pour descendre vers l’océan

Arrivés à la mer, ils transforment leur respiration et se gavent de nourriture

Puis ils remontent le fleuve qui les a vu naître jusqu’à sa source.

    3. La Boulimie

Le chasseur aimerait retenir le temps. C’est un boulimique qui cherche constamment à le rattraper. Il écourte les entretiens, fait deux ou trois choses en même temps. Il aimerait être doté du don d’ubiquité qui lui permettrait de se démultiplier. Pour lui, être à un endroit s’est se priver d’autre chose.


Le petit Prince

« Bonjour » dit le petit prince. « Bonjour» dit le marchand.

C’était un marchand de pilules perfectionnées qui apaisent la soif. On en avale une par semaine et l’on n’éprouve plus le besoin de boire.

- Pourquoi vends-tu ça? dit le petit prince.

- C’est une grosse économie de temps, dit le marchand. Les experts ont fait des calculs. On épargne cinquante-trois minutes par semaine.

- Et que fait-on de ces cinquante-trois minutes?

- On en fait ce que l’on veut.

- Moi, se dit le petit prince, si j’avais cinquante-trois minutes à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine.

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince

    4. Le Passe temps

Le troubadour vit dans le présent, sans bouder le plaisir qu’il lui apporte. Il ne recherche pas de profit matériel mais une jouissance de l’instant. Il sait perdre du temps pour des futilités pour profiter des plaisirs de la vie. Il arrive souvent en retard car il a bien du mal à se couper d’un moment de plaisir.


L’explorateur

L’explorateur retourna vers son peuple, qui était désireux de connaître l’Amazonie. Mais comment pourrait-il mettre en mots les sentiments qui ont inondé son cœur quand il a vu des fleurs exotiques, entendu les bruits nocturnes de la forêt et quand il a senti le danger des bêtes sauvages ou pagayé son canot dans les rapides ?

«Allez-y et découvrez-le par vous-mêmes» leur dit-il.

Pour les guider, il dessina une carte de la rivière. Ils se jetèrent sur la carte et l’ont encadrée dans leur mairie et fait des copies pour eux-mêmes. Et tous ceux qui avaient une copie se considéraient comme des experts sur le fleuve, ou les oiseaux étaient couvés, la profondeur des rivières, l’emplacement des chutes.

Mais personne n’a entrepris le voyage et fait l’expérience par Soi-même !

    5. Le Retrait

L’artiste est un contemplatif pour qui le temps prend toute sa dimension subjective. Le temps est élastique, jamais trop long pour contempler la nature, inutile quand il s’agit de participer à des réunions conventionnelles. Il peut créer une œuvre en quelques instants ou passer des jours sur la page blanche.


L’Ermite et le soldat

Un Hermite de Sainte vie,
L’exemple de tout le canton,
Exhortait un soldat barbon
A quitter son métier. Votre âge vous convie,
Lui disait-il, à prendre un autre état,
Vous risquez tout, si vous restez soldat,
Et votre salut périclite.
J’en suis d’avis, monsieur l’Hermite,
Lui répondit le vieux grivois.
Aussi bien de nos droits à présent on nous fraude,
On ne nous permet plus d’aller en maraude,
Ni de piller comme autrefois.
Cet épilogue est une image
Des vulgaires conversions.
On renonce à ses passions,
Quand on n’en peut plus faire usage.

    6. L’intimité

Le Sauveur occupe tout le temps nécessaire pour prodiguer à chacun une affection et une considération. Le temps d’échange est un temps sacré qui occupe l’essentiel de sa vie. Il aime à partager son temps avec les autres.



    7. La Procrastination

Le Prophète vit hors du temps. Incapable de le contrôler, c’est le temps qui le maîtrise. Sa recherche de l’excellence lui rend la décision impossible. Il reporte toujours à plus tard l’échéance de la décision, de la fin de son dossier dans la crainte qu’il ne soit pas parfait.


    La loi de l’expansion du temps

Le travail se dilate jusqu’à occuper la totalité du temps disponible.
Plus on dispose de temps, plus il prendra de temps.
La volonté de perfection incite toujours à peaufiner et repousser l’échéance.

Parkinson

    8. Le temps linéaire


Le Juge a une vision rationnelle du temps. Il le mesure avec rigueur, pèse ce qui est urgent et important. Il se sent comptable du temps et le respecte scrupuleusement. Il n’aime pas les retards, sait gérer les réunions et interrompre une discussion.

    Le train

Il y a dans les affaires humaines une marée montante ; qu’on la saisisse au passage, elle mène à la fortune ; qu’on la manque, tout le voyage de la vie s’épuise dans les bas fonds et les détresses.

William Shakespeare, Jules César

    9. Le Temps en spirale


Le Savant sait qu’il ne sait pas. Il procède par étape successive pour élargir son champ infini de connaissance. Il ouvre des dossiers qui s’inscrivent dans le temps, parfois jusqu’à la fin de sa vie. Ce collectionneur enrichit son savoir tout au fil de sa vie.

    Des Taureaux et du Lion

Quatre Taureaux résolurent de se liguer ensemble pour leur conservation réciproque, et de ne jamais se séparer les uns des autres, pour être toujours en état de se secourir mutuellement. Le Lion qui les voyait paître les uns auprès des autres, n’osa jamais les insulter, quoiqu’il se sentît extrêmement pressé de la faim. Mais pour les vaincre plus aisément, il crut qu’il devait les séparer par de spécieux prétextes, afin de les attaquer séparément. Cet artifice lui réussit, et il dévora les quatre Taureaux les uns après les autres.

Esope, Fables

Pour conclure

La perception du Temps est spécifique. La façon dont les individus utilisent leur Temps est une lecture de leur caractère. L’utilisation du temps peut-être une source de divergences si l’on ne comprend pas les priorités du caractère.

Commandez le Guide complet et recevez votre ebook maintenant.

Apprivoisez vos 9 caractères pour mieux communiquer

Je commande l’eBook pour 13 € et je reçois le lien par email dès que j’ai validé.


Je commande mon livre (446 pages) pour 29 €. Je le recevrai gracieusement dans les 72 heures et je pourrai consulter la version eBook dès maintenant.



Pages :

Votre adresse email ne sera pas partagée.
Les champs recquis sont indiqué par ce symbole *